Forum Citoyen Chateau-Gontier

forum citoyen de discussion et d'échange fait pour et par les citoyens

Derniers sujets
» Municipales 2014
Mar 7 Jan 2014 - 1:31 par DM

» Crise européenne
Ven 8 Nov 2013 - 19:00 par Foulques

» Elections allemandes
Ven 8 Nov 2013 - 18:59 par Foulques

» Le dernier sera le premier...(ou l'inverse)
Mer 22 Mai 2013 - 17:08 par moua

» Quelle belle leçon
Lun 2 Mai 2011 - 10:47 par Foulques

» Les villes en transition dans le monde et en France
Mer 23 Juin 2010 - 18:22 par Oda Lob

» Circulation dans la Grande Rue
Dim 13 Juin 2010 - 0:53 par Foulques

» République Tchèque et Slovaquie
Mar 8 Juin 2010 - 22:28 par Mathilde

» origine du nom Gonthier dans Château-Gontjier ?
Sam 1 Mai 2010 - 18:40 par Foulques

» Recherche de renseignements pour des recherches généalogique
Jeu 31 Déc 2009 - 22:07 par Walacefr

Météo

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

US GO HOME! ou COME BACK AND STAY?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 US GO HOME! ou COME BACK AND STAY? le Dim 8 Fév 2009 - 0:07

Dans l'économie industrielle locale, force est de constater que les dégraissages important, voire les fermetures pures et simples de sites sont l'apanage des sociétés passées sous le giron US.
AOP-Cargill tout récemment, Thermo-Fisher il y a peu, et il y a quelques années maintenant Molex. Pour cette dernière, il s'agissait d'un groupe d'origine US, puisque l'usine a d'abord arboré les couleurs de MEKTRON.
Dans les deux autres cas, il s'agit d'entreprises locales rachetées par des groupes américains.
Attention, loin de moi l'idée de faire dans l'anti-américanisme de base: c'est crétin en soi et depuis quelques semaines maintenant, "this great nation" est redevenue un exemple à suivre dans de nombreuses voies.
Non, c'est plutôt la trace d'un liberalisme aveugle ne s'encombrant guère de principes que l'on voit là et on vient à regretter un certain paternalisme pas franchement toujours démocratique mais au moins ayant conservé certains principes dont celui ci: l'entreprise se sont les femmes et les hommes qui y travaillent!

Alors si un jour Nestlé (je sais c'est suisse) ou ProcterGamble reprennent Bongrain, il faudra songer à sauver le soldat Perreault. A moins que d'ici là une moralisation venue de Washingtonnous invite à ouvrir grand nos bras à nos amis-ennemis d'outre-Atlantique.

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: US GO HOME! ou COME BACK AND STAY? le Dim 8 Fév 2009 - 17:21

C'est un rude coup qui est à nouveau porté à l'économie locale, après les Thermo Fisher. Toute ma sympathie va aux salariés de cette entreprise concernés par cette mesure brutale.
A défaut d'avoir pu prévenir un tel séisme, il m'apparaît nécessaire que les salariés privés d'emploi bénéficient de mesures de reclassement ambitieuses et efficientes. Le groupe semble avancer la piste d'un reclassement interne sur un site en Belgique ou externe. Quoiqu'il en soit, c'est une situation dramatique pour les familles des Cargill et par voie de conséquence pour l'économie de notre ville.
Il est évidemment indispensable que les aides publiques perçues, le cas échéant, par Cargill et accordées par l'Etat et la Région soient intégralement restituées à la collectivité : aide au conseil, aide à l'investissement, allègement de charges sociales et fiscales, .../....
La raison invoquée pour justifier cette coupe sombre dans les effectifs est la concurrence des pays de l'Europe de l'Est à qui va la préférence des centrales d'achats pour l'achat d'huile et l'insuffisance de production des 6 lignes supprimées.
On est à nouveau confronté aux paradoxes de cette Europe à plusieurs niveaux, notamment en matière de législation sociale.
Le groupe Cargill est un groupe plutôt prospère, présent en France sur 15 sites et employant 2200 personnes dans l'hexagone.
Il a, à l'automne dernier, investit 50 ME dans une usine à Montoir (près de St Nazaire) dont l'activité est la trituration de colza. Le transport de la production est réalisé à hauteur de 50% par la route, 40% par le train et 10% par voie maritime.
On peut dès lors s'interroger sur la stratégie du groupe envers le site de production de St Fort. N'y avait-il aucune piste pour diversifier la production jugée insuffisante, améliorer l'outil existant, réorganiser le travail ?
On aimerait entendre les réponses de l'entreprise à ces questions qui, pour l'anecdote (mais a t-on vraiment le coeur à en rire ?), consacre une rubrique sur son site internet à "sa responsabilité sociale".
On souhaiterait aussi avoir une vue précise sur ce qui constitue un frein à la pérennité et au développement d'entreprises à Chateau Gontier.
Notre ville dispose pourtant d'un certain nombre d'atouts : proximité de grands axes de communication, main d'oeuvre formée et peu sujette à la polémique sociale, qualité de vie, etc....
Que comptent faire ou développer nos élus pour assurer la promotion de notre ville en vue de favoriser l'implantation d'entreprises ?
Quels liens de partenariat envisage t-on de contruire avec les responsables d'entreprises locales pour éviter de se trouver à nouveau abasourdi par de telles nouvelles ?

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: US GO HOME! ou COME BACK AND STAY? le Mer 11 Fév 2009 - 21:32

Ségolin a écrit:Que comptent faire ou développer nos élus pour assurer la promotion de notre ville en vue de favoriser l'implantation d'entreprises ?
Quels liens de partenariat envisage t-on de contruire avec les responsables d'entreprises locales pour éviter de se trouver à nouveau abasourdi par de telles nouvelles ?

Les salariés de Cargill dans la rue et sur l'Autre Radio 107.9 Mhz !‏

Pour une réponse à vos questions, Fabien, animateur de la Matinale sur l'Autre Radio 107.9 Mhz et sur http://www.lautreradio.fr a interviewé une partie des salariés menacés, M. Patrick Fourmond, maire de Saint-Fort, et M. Philippe Henry, président de la Communauté de Communes. L'émission aura lieu jeudi 12 février, à 8h du matin.

A+
Mathilde

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: US GO HOME! ou COME BACK AND STAY? le Sam 2 Mai 2009 - 13:13

Ségolin a écrit:

On souhaiterait aussi avoir une vue précise sur ce qui constitue un frein à la pérennité et au développement d'entreprises à Chateau Gontier.
Notre ville dispose pourtant d'un certain nombre d'atouts : proximité de grands axes de communication, main d'oeuvre formée et peu sujette à la polémique sociale, qualité de vie, etc....
Que comptent faire ou développer nos élus pour assurer la promotion de notre ville en vue de favoriser l'implantation d'entreprises ?
Quels liens de partenariat envisage t-on de contruire avec les responsables d'entreprises locales pour éviter de se trouver à nouveau abasourdi par de telles nouvelles ?

Je crois Ségolin qu'il faut d'abord distinguer entreprises à capitaux mayennais et entreprises décentralisées.
Les premières sont plutot stables, les autres représentent un risque supérieur car le centre de décision et ailleurs.
Les atouts de Chateau-Gontier sont moins nombreux que vous le croyez: pour faire fonctionner une entreprise il faut:
1/ un ou des produits
2/ des capitaux et un patron
3/ des machines
4/ des ouvriers pour faire fonctionner les machines
5/ des cadres pour organiser et "encadrer".
L'une des difficultés, c'est de faire venir les cadres à Chateau-Gontier.
Regardez l'hopital: combien de chefs de services habitent ici, regardez les enseignants, même question ( je parle du secondaire). Ce sont les femmes de cadres qui freinent en pensant qu'elles ne trouveront pas de travail sur place, que la vie culturelle n'existe pas, que les enfants devront aller à Angers pour leurs études, etc...
Pour moi, il vaut mieux favoriser le développement d'entreprises locales que de racoler des chasseurs de prime qui nous laisseront tomber pour une meilleure prime ailleurs.

Voir le profil de l'utilisateur http://belacker.blog4ever.com/blog/photo-145267.html

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum