Forum Citoyen Chateau-Gontier

forum citoyen de discussion et d'échange fait pour et par les citoyens

Derniers sujets
» Municipales 2014
Mar 7 Jan 2014 - 1:31 par DM

» Crise européenne
Ven 8 Nov 2013 - 19:00 par Foulques

» Elections allemandes
Ven 8 Nov 2013 - 18:59 par Foulques

» Le dernier sera le premier...(ou l'inverse)
Mer 22 Mai 2013 - 17:08 par moua

» Quelle belle leçon
Lun 2 Mai 2011 - 10:47 par Foulques

» Les villes en transition dans le monde et en France
Mer 23 Juin 2010 - 18:22 par Oda Lob

» Circulation dans la Grande Rue
Dim 13 Juin 2010 - 0:53 par Foulques

» République Tchèque et Slovaquie
Mar 8 Juin 2010 - 22:28 par Mathilde

» origine du nom Gonthier dans Château-Gontjier ?
Sam 1 Mai 2010 - 18:40 par Foulques

» Recherche de renseignements pour des recherches généalogique
Jeu 31 Déc 2009 - 22:07 par Walacefr

Météo

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

le collège de l'exploit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 le collège de l'exploit le Lun 23 Juin 2008 - 19:54

Depuis son arrivée au collège Jean Rostand, les rapports entre la principale et son adjointe d'une part et les parents d'élèves, les agents et enseignants du collège d'autre part, ne sont pas au beau fixe.

Des décisions maladroites, des refus de dialogue, des interventions autoritaires, des contradictions dans le propos, des provocations infantiles se sont succédés au détriment de la plupart des projets pédagogiques.

A bout, les parents d'élèves en ont applelé au rectorat, l'inspecteur d'académie... sans trouver de solutions pérennes.

Ce matin, ils étaient une bonne cinquantaine pour manifester leur raz le bol. Signe révélateur du malaise ambiant, la directrice avait mandaté une huissier de justice zélée, prête à tous les exploits.

L'appareil photo dégainé et à l'affut des parents (traités comme des malfaiteurs). Clic clac. Dans la boîte le premier qui bouge.

Un parent qui parle plus haut. Clic clac.

Un professeur qui entame un dialogue. Clic clac.

Un attroupement suspect de plusieurs mamans. Clic clac.

"Et vous n'avez pas le droit de pénétrer dans la cour !" Clic clac.

Et le ballet photographique, comique et dérisoire, est ponctué par des solliloques balancés dans un petit magnétophone. Comme dans les films.

- "Vous êtes qui ? Terminé."

- "Ben un prof !"

Vite le magnéto :

"ai vu un prof, monsieur untel, qui parlait avec les parents à 7 h 55. Terminé." Clic clac.

-" Et vous enseignez quelle matière ? Terminé".

- "Ben, la techno."

Vite le magnéto : "un prof de tectonique. Terminé".

De temps en temps, l'huissier s'enferme dans le collège... pour mieux revenir (peut être avec une nouvelle pellicule ou une cassette neuve). Clic clac de loin, de biais, de façade, de près. La formation au RG n'est pas loin.

- "Allo, tu m'entends magnéto. Un parent d'élève apporte un drapeau à 8 h 05. Terminé.

Cependant, l'huissier "éclaireur" n'est pas accompagnée de Madame la Principale. Sans doute trop occupée en son bureau.

C'est évident : au collège, avec de telles attitudes, le dialogue va reprendre dans la sérénité
.
Mad

Voir le profil de l'utilisateur

2 la haine des huissiers le Lun 23 Juin 2008 - 23:19

décidément , monsieur pertué a la haine
les patrons et tout ce qui n'est pas de gauche depuis toujours,
le conseil municipal actuel depuis qu'il s'est fait jeter et a raté le rattrapage
les journalistes hier qui ne savent pas prendre des photos bien cadrées
les huissiers aujourd'hui qui savent trop bien cadrer leurs photos
demain ? à chaque jour suffit sa haine ...
on attend avec impatience la suite ...

avec PP, la sérénité du forum est assurée
on a toujours su que ce forum était noyauté par la gauche obtue !

Voir le profil de l'utilisateur

3 Quel exploit Monsieur PP ? le Lun 23 Juin 2008 - 23:37

Je partage assez souvent les points de vue de PP mais sur cette question sensible, je suis plus réservé.
Le moins que l'on puisse dire est que cette affaire ne se déroule pas un climat de sérénité.
Le dernier épisode de ce matin en est la démonstration :
- un appel des représentants des parents d'élèves (la FCPE, seule organisation en présence dans cet établissement) à manifester devant le collège pour réclamer le départ de la Direction. Selon PP, une cinquantaine de parents ont répondu présent, si l'on compte plus de 500 enfants scolarisés soit un potentiel de 1000 parents, cela donne un taux de participation d'environ 5%.
- un taux important d'élèves absents du collège ce jour, la Direction ayant, semble t-il, informé les parents que le collège serait fermé par mesure de sécurité,
- néanmoins, quelques enfants étaient présents, ils ont pu assister à la manifestation, aux interventions du fameux huissier et à la présence des forces de police sur les lieux. Qu'en ont-ils pensé ces enfants ? Que leur a t-on expliqué ? Quelles conclusions en tireront-ils ? L'image de l'école et des adultes en sortira t-elle grandi ?

L'affaire avait été relatée dans la presse locale et notamment dans le Haut Anjou de vendredi dernier. La Direction n'ayant pas souhaité s'exprimer, seul le point de vue des parents d'élèves et des enseignants était mentionné. Les griefs énoncés sont restés à mon avis assez vagues et par égard pour le lecteur, il eut été intéressant que cet article s'accompagne d'une enquête un peu approfondie du journaliste. Que nous dit-on au juste ?
- les parents d'élèves ne peuvent se réunir en soirée car la direction par sécurité ne souhaite pas assurer la fermeture des portes après leur départ : dommage que la gauche unie n'ait pas été élue à CGB car dans son programme, elle prévoyait une maison des associations qui aurait dans ce contexte permis la tenue de réunions tardives et aurait satisfait tout le monde.
- des projets pédagogiques ne peuvent voir le jour faute d'un soutien de la direction. J'aurais apprécié que l'on fournisse sur ce point des éléments chiffrés : nombre et nature des projets pédagogiques avant et maintenant.
Bref, on l'aura compris la confiance n'est plus là de part et d'autre et c'est désormais la guerre de tranchée.

Une question me vient cependant à l'esprit : comment a t-on pu en arriver là ? Et pour quelles raisons ?
- N'existe t-il donc pas à l'éducation nationale des médiateurs chevronnés chargés d'intervenir dans ce genre de situation en apportant de l'apaisement et en favorisant la reprise du dialogue ?
- Est-ce le refus d'un management qui impliquait trop de changement dans les organisations et bousculait trop les pratiques individuelles et collectives ?
- Si oui ce management était-il illégitime, ou guidé par d'impérieuses nécessités ? Je ne peux croire une seconde que la nomination d'un chef d'établissement se fait de manière aléatoire. Je pense plutot que les compétences d'une personne sont mises en adéquation avec les besoins d'une structure. Ce recrutement ne pouvait en conséquence être le fruit du hasard.
- Y a t-il eu un manque de communication sur les objectifs recherchés ?
- Y a t-il eu un exercice trop solitaire du pouvoir sans véritable concertation avec l'ensemble de la communauté éducative ?

Pour ma part, je n'ai découvert cet état de fait que très récemment et je ne peux que regretter la manière dont les choses ont été gérées. J'ai été, en d'autres temps, encarté à la FCPE et j'avoue n'avoir pas toujours partagé leur ligne directrice sur certains sujets. Même si je suis résolument de gauche.
J'ai entendu aussi des propos élogieux sur la direction et j'ai une pensée pour elles, que peuvent t-elle bien ressentir ce soir. Qui s'en soucie ? Qui mérite ainsi d'être jeté à la vindicte populaire ?
Je pense aussi aux enfants vers qui la communauté éducative devrait se rassembler et porter tous ses efforts.
Je pense aussi aux enseignants et aux personnels, dans quelle lassitude et quel découragement finissent-ils probablement l'année ?
Je pense aussi à Bazouges et à ce collège, qui souffre d'un certain déficit d'image par rapport à St Michel et à l'autre collège public. Cette situation n'est pas irréversible. Mais les derniers évènements vont-ils contribuer à augmenter le nombre d'inscriptions ? Déjà, on entend ici et là dans des conversations quelques signes d'une possible hémorragie vers St Michel.

PP, vous avez raison sur un point : il n'est manifestement plus temps que tout les protagonistes se sortent par le haut de cette situation. Il n'y a plus de sérénité.



Dernière édition par Ségolin le Lun 23 Juin 2008 - 23:58, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

4 pour une fois, segolin le Lun 23 Juin 2008 - 23:50

segolin fait preuve de modération, l'age sans doute
mais bravo, pour votre temperance
on ne connait pas tout de cette affaire
quant à l'hemorragie vers saint michel,
ce n'est pas une maladie grave
entre les 2 collèges et entre les 2 lycées, ça va , ça vient et ça s'équilibre toujours sur la durée
et l'essentiel reste les resultats des élèves : dans les 2 établissements , sans haine et sans rivalité , ils sont plutot satisfaisants et sensiblement égaux , donc pas de querelle dogmatique sur le sujet
mais vous avez raison , que peuvent penser les eleves de tout ce cinéma ? ce n'est glorieux pour personne

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: le collège de l'exploit le Mer 25 Juin 2008 - 19:56

Pendant plusieurs années, j'ai participé aux travaux des parents d'élèves, des enseignants, des personnels et de la direction du collège.

Elu au CA, les débats étaient constructifs avec pour seul objet la construction et la réalisation des projets pédagogiques.

Pour exemple, nous avions mis en place (tous ensemble) une journée vers tous les jeunes de 4ème sur la sécurité routière.

Cette journée abordait : les effets de l'alcool et de la drogue sur la conduite routière. Insistait sur les conduites à bicyclette ou scooter.

Avec plusieurs intervenants (pompiers, gendarmerie, assos...), nous pensions sensibiliser les jeunes aux risques qui les entourent.

Sur le voyage au mémorial, nous pensions qu'il revêtait une dimension pédagogique indéniable et indiscutable. Or cette visite, cette année, n'a pas été programmée... comme d'autres.

Enfin, en quatre ans de CA, je n'ai jamais vu le conseiller général du coin (membre du CA). Régulièrement, j'y ai vu un élu de la commune.

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: le collège de l'exploit le Ven 27 Juin 2008 - 0:42

Pertué Patrick a écrit:
Pendant plusieurs années, j'ai participé aux travaux des parents d'élèves, des enseignants, des personnels et de la direction du collège.

Elu au CA, les débats étaient constructifs avec pour seul objet la construction et la réalisation des projets pédagogiques.

Pour exemple, nous avions mis en place (tous ensemble) une journée vers tous les jeunes de 4ème sur la sécurité routière.

Cette journée abordait : les effets de l'alcool et de la drogue sur la conduite routière. Insistait sur les conduites à bicyclette ou scooter.

Avec plusieurs intervenants (pompiers, gendarmerie, assos...), nous pensions sensibiliser les jeunes aux risques qui les entourent.

Sur le voyage au mémorial, nous pensions qu'il revêtait une dimension pédagogique indéniable et indiscutable. Or cette visite, cette année, n'a pas été programmée... comme d'autres.

Enfin, en quatre ans de CA, je n'ai jamais vu le conseiller général du coin (membre du CA). Régulièrement, j'y ai vu un élu de la commune.

entre les CE les CA les commisiions, les campagnes électorales sans effet , la politique locale, la politiquze nationale, la politique internationale , les jeux olympiques, les handicapés, les prud hommes, l ecole, les droits de lhomme ,le forum ,la moto cet homme est occupé 30 heures sur 24 et en plus gaz de france lui verse un salaire et il aura une retraite, : il a de la chance d'être payé sans avoir le temps de travailler , pas vrai segolin , vous n êtes pas jaloux ?

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: le collège de l'exploit le Sam 28 Juin 2008 - 8:39

Tout engagement dans une asso de parents d'élèves est bien entendu bénévole et pris sur son temps perso. C'est normal et évident ! Et comment pourrait il en être autrement ???

Comme tout engagement dans une asso. Qu'elle soit sportive, culturelle voire même culinaire (comme les fameux tripaphages).

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: le collège de l'exploit le Sam 28 Juin 2008 - 18:16

Pertué Patrick a écrit:
Pendant plusieurs années, j'ai participé aux travaux des parents d'élèves, des enseignants, des personnels et de la direction du collège.

Enfin, en quatre ans de CA, je n'ai jamais vu le conseiller général du coin (membre du CA). Régulièrement, j'y ai vu un élu de la commune.

Dans une vie antérieure ma femme a longtemps été au CA du lycée des enfants, là aussi le conseiller général était aux abonnés absents: il s'agissait de la girouette Olivier Stirn

Voir le profil de l'utilisateur http://belacker.blog4ever.com/blog/photo-145267.html

9 Re: le collège de l'exploit le Dim 29 Juin 2008 - 15:34

Que le conseiller général du coin soit absent des CA des lycées. C'est normal car les lycées sont du ressort des régions. Par contre, s'agissant des collèges, il en va tout autrement.

Le conseiller général est membre de droit du CA des collèges (avec voix aux décisions, si ma mémoire est bonne). Y participe aussi un élu de la municipalité.

Gageons qu'avec une présence plus assidue et participative des élus, les problèmes du collège auraient (peut être) pu être désamorcés, il ya plusieurs mois.

Même si ce n'est pas dans leurs attributions initiales, ils auraient pu jouer un rôle de médiation.

Enfin se pose la question des multiples mandats "collés" aux élus qui, à la fin, ne peuvent pas tout assumer avec efficacité.

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: le collège de l'exploit le Dim 29 Juin 2008 - 18:35

Pertué Patrick a écrit:
Que le conseiller général du coin soit absent des CA des lycées. C'est normal car les lycées sont du ressort des régions. Par contre, s'agissant des collèges, il en va tout autrement.

Le conseiller général est membre de droit du CA des collèges (avec voix aux décisions, si ma mémoire est bonne). Y participe aussi un élu de la municipalité.
Gageons qu'avec une présence plus assidue et participative des élus, les problèmes du collège auraient (peut être) pu être désamorcés, il ya plusieurs mois.
Même si ce n'est pas dans leurs attributions initiales, ils auraient pu jouer un rôle de médiation.
Enfin se pose la question des multiples mandats "collés" aux élus qui, à la fin, ne peuvent pas tout assumer avec efficacité.

Je ne connaissais pas cette subtilité, mais c'était aussi vrai au Collège !
Quant à la multiplicité des mandats, tout à fait d'accord avec vous.

Voir le profil de l'utilisateur http://belacker.blog4ever.com/blog/photo-145267.html

11 Re: le collège de l'exploit le Dim 29 Juin 2008 - 23:52

Gé rien vu , rien entendu a écrit:entre les CE les CA les commisiions, les campagnes électorales sans effet , la politique locale, la politiquze nationale, la politique internationale , les jeux olympiques, les handicapés, les prud hommes, l ecole, les droits de lhomme ,le forum ,la moto cet homme est occupé 30 heures sur 24 et en plus gaz de france lui verse un salaire et il aura une retraite, : il a de la chance d'être payé sans avoir le temps de travailler , pas vrai segolin , vous n êtes pas jaloux ?

Sacré Gé, même sur ce sujet local, il trouve le moyen de nous ressortir ses serpents de mer : haro sur les syndicalistes, les gauchistes, les engagés de toute sorte.
Enfin, si certains détenteurs de mandat finissent parfois par ne plus représenter qu'eux mêmes ou sombrer dans une forme d'inertie, ce n'est évidemment pas le cas de PP, qui me semble être un homme intègre, actif et désintéressé. Mais c'est sans doute ce qui dérange M. Gérienvu.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum